Comprendre les avantages et les inconvénients des maisons en bois » Page 4873

 

La croissance du secteur de la construction en bois

Malgré la crise économique qui les a touchées durement, les entreprises de la construction en bois s’en sortent mieux que les autres, car le bois attire de plus en plus de particuliers. Il y a quelques années encore, la qualité des réalisations en bois était de l’ordre du médiocre. Cependant, le secteur a connu à partir de 2004 une forte croissance, un peu ternie par la conjoncture économique mais aujourd’hui déjà renaissante.

La forte demande des particuliers est une aubaine pour la filière : les spécialistes allemands et suisses du bois de construction se tournent vers la France, et le BTP français révise son jugement sur ce matériau dont la part de marché dans la construction n’est pour l’instant que de 10%. Le secteur se permet d’ailleurs des innovations, comme le bois abové, nouvelle technique d’aboutage du bois à l’état vert qui permet un meilleur séchage et des économies d’énergie, ou encore le système 5D Process, basé sur l’industrialisation de structures prêtes à monter.

Les raisons de cet engouement pour le bois ? Un effet de mode qui conduit de plus en plus de maîtres d’ouvrages à adopter le bois parce qu’il donne paradoxalement un aspect à la fois plus écologique, plus traditionnel et plus moderne au bâti. Souvent, une maison en bois est considérée comme un luxe.

La maison en bois, une alternative séduisante

Construire en bois peut en effet être très intéressant, si on considère tous les avantages de ce matériau : léger, solide et souple à la fois, il permet une grande rapidité de montage du bâti par voie sèche et cela signifie un gain de temps et des économies sur la main d’œuvre (l’auto-montage est parfois même possible). Le bois possède de plus une résistance durable aux chocs matériels comme à l’usure temporelle, et la longévité de la construction est aussi source d’économies futures. Le risque d’incendie n’est pas supérieur aux autres matériaux, au contraire de ce qu’on pourrait croire. Le bois laisse aussi une grande liberté architecturale et de décoration.

D’un point de vue thermique, la construction bois peut être considérée sérieusement. Pour une faible épaisseur de murs, la résistance thermique est bonne car l’isolant est dans toute l’épaisseur du mur (entre les poteaux structurels) à l’inverse d’une construction en parpaing ou l’élément de structure prend déjà 20 cm d’épaisseur sans aucun apport isolant. Le confort hygrométrique est également bon car le bois régule naturellement l’humidité.

Enfin, le bois est bon pour l’environnement. L’empreinte écologique du bois de construction est faible car les plantations contribuent à absorber le CO2 que nous produisons, et car il est biodégradable.

L'ossature bois, système constructif le plus répandu dans la construction en bois

Les inconvénients de la maison en bois

Des freins au développement de la construction en bois existent cependant. Le surcoût, principalement, peut atteindre 10 à 20% par rapport à la maçonnerie. La filière est en fait relativement non-structurée, éclatée entre artisans, compagnons, menuisiers et grands constructeurs. Même si la qualité des réalisations s’est améliorée, la main d’œuvre bien formée dans ce domaine manque encore.

Le second problème est sûrement le blocage psychologique qui subsiste, et qui conduit certaines collectivités locales à rejeter la construction en bois, considérée comme plus adaptée aux chalets de montagne qu’à la ville.

Point noir, les méthodes constructives utilisant du bois ne permettent pas d’obtenir une bonne inertie thermique (le stockage de la chaleur), en comparaison de certaines constructions en pierre (à condition que l’isolation soit extérieure). Celles-ci régulent la température en absorbant la chaleur le jour et en la restituant la nuit, ce que le bois ne permet pas. C’est pourquoi il est généralement plus adapté au climat du Nord qu’à celui du Sud, et d’ailleurs plus apprécié dans ces contrées. L’ajout d’une masse qui accumule la chaleur au centre de la construction (par exemple, une cheminée de pierre) peut toutefois réduire ce désavantage.

Finalement, l’utilisation de colles ou traitements toxiques sur certains bois de construction relativise ses atouts en matière d’écologie et de santé. Sur ce point, cependant, la règlementation s’est durcie et les entreprises se sont assagies.

Au final, on peut affirmer sans doute que l’avenir du bois est dans la construction, mais l’avenir de la construction est-il pour autant dans le bois ? Il constitue en tout cas une alternative crédible pour les maisons à basse consommation, à condition de bien choisir les matériaux et la main-d’œuvre et de réussir la conception. Selon votre sensibilité, votre budget et vos attentes, un bureau d’études thermiques indépendant peut vous aider à trouver la manière optimale parmi les mille possibilités de construire votre logement.

Commentaires
  • K9 dit :

    Bonjour

    Ah ! Avec tous ces inconvénients je sais pas si on peut parler de blocage psychologique…

    Je trouve quand même dommage le parti pris qui consiste à minimiser chaque défaut en disant que  » c’est du passé » …

  • constructeur maison en bois dit :

    Réservoirs pour le partage de ces informations utiles. Je pense que c’est vraiment un très beau poste. Merci pour l’excellent contenu!

  • maison bois en kit dit :

    Informations vraiment de qualité, je vous remercie beaucoup.

Laisser un commentaire
*